Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 18:27
DE BONS PRESAGES - N. GAIMAN, T. PRTACHETT
L'Apocalypse aura lieu samedi prochain, après le thé ! Ainsi en ont décidé, d'un commun accord, les forces du Bien et du Mal. L'Antéchrist va fêter ses onze ans. Son éducation a été supervisée par un ange, Aziraphale -libraire spécialiste des éditions rares-, et un démon, Rampa -amateur de Bentley de collection-, résidents sur Terre depuis l'époque de la première pomme. Mais voilà, suite à un coup du sort, l'enfant a été échangé à la maternité. Le vrai Antéchrist se nomme Adam et vit dans la banlieue londonienne. Et ça, ça change tout ! Une course contre la montre commence alors pour l'ange et le démon qui, finalement, se disent que la race humaine ne mérite pas son sort...

Associer deux grands noms de la littérature fantastique anglaise pour un roman de fantasy urbaine et contemporaine est une promesse d'originalité qui devrait titiller la curiosité de l'amateur le plus blasé.

Surtout quand le résultat est à la hauteur des espérances, mêlant l'érudition de Neil Gaiman et l'humour décapant de Terry Pratchett. Quand "Damien, la malédiction" rencontre les Monty Python.
Mélange improbable que l'on imagine aisément conçu à une heure avancée de la nuit, lors d'une soirée de beuverie entre deux potes sérieusement éméchés. Et quand la note d'intention est tenue, excellemment tenue même, C'est un grand moment de bonheur que l'on doit au culot des deux auteurs.

Enchainant les situations délirantes, sur fond de dialogues savoureux bourrés de cet humour britannique frôlant l'absurde et le surréalisme, le roman ne souffre aucune pause, se lisant comme une aventure "mystique" très bien documentée, autant que comme une bonne tranche de rire. Rire qui pointe à chaque paragraphe par les nombreuses références historiques, culturelles, sociales, appuyées par les commentaires hilarants du narrateur, prétexte à ironie mordante ou simple moquerie bon-enfant. Aucun répit, mais aucune lourdeur pour autant : la narration est d'une fluidité exemplaire. Une écriture vraiment brillante.

Comme tout bon roman, il se double évidemment d'une satire du mode de vie britannique (réflexions sur l'urbanisme, la télé, etc), qui n'a pas pris une ride vingt ans après. Des petits détails qui ancrent le roman dans une réalité urbaine bienvenue et rafraichissante.

L'amateur pertinent reconnaitra ici ou là une figure de style de Pratchet ou les connaissances mythologiques de Gaiman, mais l'ensemble fait toutefois preuve d'une homogénéité rare. Une réelle fusion des styles soulignant la sincérité du projet et du travail en commun.

Seul risque à envisager en entamant ce livre : se surprendre à éclater de rire tout seul dans son salon. Un petit bijou d'humour intelligent, à mille lieux des clichés stériles de la Fantasy actuelle, bref à lire séance tenante !
 
Jiheffe

goodomenslexicon.org : le lexique des lieux, personnages, situations...

www.neilgaiman.com
www.terrypratchettbooks.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Luna 16/06/2011 10:36


Un livre que je n'ai pas vraiment su apprécié : trop loufoque, trop de changements rapides entre les différents personnages, trop de choses qui ne me parlent pas, trop de pages qui m'ont
ennuyée...
Peut-être que plus tard ce livre me parlera plus !

Si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur mon blog...
Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!