Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 00:00


Style : Death metal progressif. 

 

 

Après deux EP plutôt bien accueillis (à l’étranger tout du moins, parce qu’en France la curiosité est une vertu peu appréciée), voici le premier album d’In Vain, jeune groupe norvégien fondé en 2003, qui se présente comme du « metal extrême progressif ». Une dénomination qui place d’emblée la barre assez haut, réflexe pavlovien résurgent d’une époque lointaine où « progressif » signifiait « écriture musicale complexe et recherchée ». Mais que des générations de groupes suivistes sans intérêts ont largement dévoyé depuis. Passons…
Après plusieurs écoutes nécessaires pour digérer une bonne soixantaine de musique riche, force est de reconnaître qu’In Vain tient ses promesses. Chose rare et fortement appréciable dans ce style !

In Vain offre donc un metal extrême au son bien lourd et massif dans une veine mélodique mâtinée de plages calmes et mélancoliques. On pense souvent à Opeth, avec une froideur moins « clinique » peut-être.
Loin de l’étalage stérile de technique auquel le genre nous a habitué, les titres assez longs prennent le temps de créer des ambiances variées. Si le niveau technique des musiciens ne fait aucun doute, il se met au service de la musicalité sans chercher à en mettre plein la vue par la multiplication du nombre de notes jouées à la seconde.
Chaque style visité (et ils sont nombreux) prend le temps de s’installer puis d’évoluer, naturellement. Si les accélérations death restent majoritaires, les breaks calmes sont toujours amenés à bon escient, évitant l’aspect « collage » que l’on entend trop souvent. Le deuxième écueil principal du genre est ainsi évité.
De plages symphoniques au dépouillement d’une guitare acoustique, de quelques notes de piano sombrement romantiques aux nappes discrètes de claviers, jamais la variété des inspirations n’inspirent le doute : tout semble à sa place. Bravo !

Cerise sur le gâteau, l’ensemble est magnifiquement servi par un chanteur crédible, qui n'hésite pas à partager sa place avec ses acolytes, lors des passages en chant clair, voir murmuré ou récitatif. Un gros travail sur la voix qui fait penser à Disillusion (pour rester dans le même style musical), même si les norvégiens ne vont a pas aussi loin dans la recherche/déstructuration que les allemands … Sans être complètement surprenant - le groupe n’évite pas certains clichés propre au genre - , la construction des morceaux reste toujours bien vue. Une utilisation à bon escient des figures obligées du style, on reconnaît l’intelligence musicale. Une qualité que possède sans contexte In Vain, qui fait preuve d’une belle maturité si le groupe est aussi jeune que le précise leur bio.

Un excellent progressif extrême, intelligent, maîtrisé, très bien réalisé, et qui possède ce petit plus qui les distingue du lot : l’inspiration. Un album à découvrir, et un groupe à suivre assurément !

 

Note Générale : 8,5 / 10
Production : 5 / 6 - Composition : 5 / 6


Site officiel du groupe
Page Myspace du groupe

Partager cet article

Repost 0

commentaires