Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 00:00


Style : Dark ambiant. 

 

 

Tempus Fugit, projet « dark athmosphérique » initié par des musiciens de black metal, revient pour sa deuxième démo après quelques changements de line-up. Entrée en scène d’Aurélie au chant et de Guillaume à la basse. Fort de ce nouvel opus, le groupe veut désormais conquérir les scènes françaises.

La musique de Tempus Fugit ne manque pas d’atouts, parmi lesquels le chant (en anglais) de très bonne facture accompagnant un rock éthéré aux ambiances planantes, richement ornementé de sonorités synthétiques diverses. Une musique aux accents mélancoliques, crépusculaires plutôt que réellement sombre, que certains pourraient (abusivement) qualifier de gothique –terme générique bien pratique pour classer ce que l’on ne peut ranger ailleurs-. Le groupe met en avant son goût pour la cold-wave, une direction sans doute plus pertinente pour chercher une éventuelle comparaison...

Cinq morceaux assez calmes, atmosphériques, mais qui n’oublient pas d'intéresser l’auditeur.

Pas de gros riffs saturés, la guitare électrique propose essentiellement des arpèges en son clair, partageant l’espace sonore avec des claviers très discrets dans leur omniprésence, l’ensemble tissant de subtiles ambiances, savamment renouvelées au cours de l’album. On est loin de certains projets purement synthétiques qui confondent sobriété et pauvreté.

Richesse des arrangements et retenue de l’interprétation, tout en finesse, ce « Song in the Distant » mérite vraiment l’attention des amateurs de musique calme, d’approche simple mais raffinée et suffisamment travaillée pour maintenir l’attention après plusieurs écoute.

L’(auto)-production est superbement réalisée, difficile de croire à son statut de démo. Un perfectionnisme finalement très cohérent avec l’approche musicale du groupe, riche de nombreux et subtils détails sonores. On connaît de grosses productions bien moins soignées.

Un groupe à découvrir, témoignant encore une fois de la grande vivacité de la scène française, très éloigné des styles réducteurs auxquels la réduisent les médias, y compris les plus ouverts. Il faut donc leur souhaiter bonne chance, la voie empruntée n’étant pas forcément des plus faciles.

Envoûtante, énigmatique, il sera intéressant de découvrir la musique de Tempus Fugit sur scène…

 

Note Générale : 8 / 10
Production : 5 / 6 - Composition : 5 / 6


Page Myspace du groupe 

Partager cet article

Repost 0

commentaires