Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2006 1 25 /12 /décembre /2006 00:00


Style : Folklore medieval. 

Après 3 albums, dont l’excellent « Weckt die töten », In extremo décide de sortir un live. Mais ces allemands ne font décidément rien comme tout le monde, et proposent un concert "acoustique".
Pas acoustique au sens MTV du terme : voix/guitare. Non, la prestation proposée ici est du pur folk : cornemuses, harpe celtique, tambours. Exit guitares, basse, et même la voix ! Une espèce de « best-of » des mélodies traditionnelles qui les ont inspiré. Une manière aussi de montrer que l’aspect « folk » de leur musique n’est pas là par hasard : ils aiment ça les gars.

« Les fous sont lachés », comme le dit si bien le titre de l’album. Et c’est en effet un beau défi de présenter des morceaux si dépouillés. Repris en partie des albums précédents, ils sont heureusement assez courts. Difficile de rester intéressant et varié dans une telle formule, surtout lorsqu’on s’adresse à des amateurs de grosses guitares saturées. Le résultat fait penser à un pipe-band, ou à certains albums de Corvux Corax en plus « direct ».
Il y a quand même un peu de chant, sur l’intro de « villeman og magnhild », reprise du précédent album faisant regretter son absence totale sur le reste du disque.
Une chose est sure, In extremo ne fait aucune concession et va au bout de son pari. En témoigne notamment une improbable adaptation acoustique de « we will rock you » pour cornemuses.
« Les fous sont en ville ».

Les titres sont entrecoupés de l’intégralité des présentations, assez longues, et en allemand s’il vous plait. Le groupe prend vraiment du plaisir et le public suit ! Par contre, les non-germanophones, se sentiront moins impliqué…
Un regret, le livret ne donne aucune explication sur l’origine des morceaux. On entend bien à un moment qu’ils ont puisé dans « Carmina Burana » (le recueil de chansons médiévales, pas l’opéra de Carl Orff), et il aurait été intéressant de savoir d’où viennent les mélodies, et dans quels albums précédents ils les ont utilisées.

Le son est correct, même si l’on distingue peu les instruments acoustiques qui accompagnent les cornemuses et les percus (chalémie, cistre, etc). L’aspect « brut » et répétitif est ainsi accentué –proche des musiques traditionnelles ici fêtées, mais au risque de devenir un peu rébarbatif.
L’ensemble est plutôt plaisant, mais l’attention s’épuise effectivement sur la longueur : 22 morceaux quand même - nos allemands sont généreux-. Un album à écouter en plusieurs fois, et qui s’adresse plutôt aux fans hardcore du groupe - prêts à les suivre dans ce délire inhabituel -, et aux amateurs de folk purs et durs.

 

Note Générale : 7 / 10
Production : 4 / 6 - Cover : 4 / 6 - Composition : 4 / 6


Site officiel du groupe
Page Myspace du groupe
Article sur wikipedia 

Partager cet article

Repost 0

commentaires