Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 15:38


Style : Rock progressif. 

Le premier contact avec cet album est très difficile. La pochette fait penser à du mauvais André Rieux, avec un violon flou dans une ambiance orangée. De quoi donner des boutons à tout metaleux qui se respecte. Mais bon, la pochette du dernier « Carnival Coil » était dans la même ambiance, avec le résultat qu’on connaît.
Courage.

C’est donc avec un énorme à-priori que commence l’écoute. En ces périodes de chute des ventes de CD, les groupes et producteurs feraient bien de soigner leurs artwork.
Comme on pouvait s’en douter, on n’a pas affaire à du metal. Il s’agit ici de rock progressif, tout ce qu’il y a de plus classique.
Un rock progressif qui a sû s’affranchir de ses ancêtres : rien à voir avec une pale copie de Génésis ou de King Crimson, comme on en trouve encore beaucoup.
Un rock progressif qui oublie également les boursouflures du néo-prog, ce qui est plutôt une excellente chose.
Du progressif moderne, équilibré, qui a bien assimilé ses références. On y trouve évidemment les solos de synthé de rigueur, mais jamais trop long. Si les sons sont parfois un peu cheap, les arrangements sont variés et bien mis en valeur par un son très propre et un mixage qui laisse respirer tous les instruments.
La guitare est évidemment présente, mais surtout en soutien rythmique. Le chant alterne voix féminine et masculine et parfois des chœurs, sans vraiment d’originalité. La ligne principale reste quand même masculine, dans un registre clair et gentil.

D’ailleurs, tout à l’air gentil dans le monde de Felony. Du rock progressif qui pourrait sortir de la Star Academy. Tout ça est bien fait, très propre, bien écrit, parait très sincère, mais manque horriblement de quelque chose... D’énergie, de folie, de hargne ? Certainement un peu de tout ça, tant le résultat paraît sage. Un album de 'premier de la classe' : techniquement parfait, mais sans écorchures, sans vie. « I want to live my life free » repète à l’envie l’un des refrains doucereux. Même Johnny Hallyday parait plus subversif, plus énergique, plus sombre. Plus rock, finalement.
Bon, les gars, faudrait s’énerver un peu, c’est pas les sujets qui manquent, de nos jours…

 

Note Générale : 5 / 10
Production : 5 / 6 - Cover : 1 / 6 - Composition : 4 / 6


Site officiel du groupe
Page Myspace du groupe

Partager cet article

Repost 0

commentaires