Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 14:05


Style : Emocore.

Vous n’avez pas entendu parler de Studenka? C’est normal, cette petite ville industrielle tchèque ne doit pas apparaître souvent dans les brochures de tourisme. A tort sûrement, car il y existe au moins un groupe de musique à découvrir.
Jouant de l’émocore à ses débuts, Crashpoint a subi de nombreux changements de line-up et de glissements musicaux. Son premier album de rap-core est sorti il y a déjà quelques mois. Le temps de se frayer un chemin jusqu’aux webzine occidentaux…

Aaaah les joies des étiquettes... Aujourd’hui, le Rap-core, mélange d’émocore et de rap. Même sans trop connaître le rap tchèque -ni même les autres- difficile de trouver du rap dans ce disque. Oh, il y a bien quelques scratchs répartis un peu partout - sans être jamais envahissant-, mais de chant rap, point. (dissertation : le scratch fait-il le rap ? vous avez 4h !).
Le chant garde une grande influence émocore, mais il serait très réducteur de les limiter à ce registre. On trouve également du chant crié (plus hardcore que metal), quelques passages non chanté ou non mélodique (certainement ce qu’ils appellent « rap »), et d’autres variations. On sent un gros travail sur la diversité et les intentions données à chaque morceau, tout en sonnant toujours juste et homogène.

La musique reflète cette recherche, alternant des passages bien bourrins et des ambiances plus calmes au sein des mêmes morceaux (on pourrait presque parler de « progressif » si cette étiquette n’était pas si éloigné du hardcore), des intro travaillées, des éléments de metal moderne comme des passages de basse en slap, voir groove. On peut même discerner un ou deux passages de synthé fugace (sacrilège !).
Le maître mot semble l’éclectisme. Et « j’aime beaucoup l’éclectisme ». Difficile d’attribuer tel ou tel morceau à un style particulier, tant les influences s’entremêlent au sein de chaque composition. L’ensemble garde malgré tout une grande cohérence qui ne devrait pas choquer l’amateur de pur émocore.
Sans être fan de ces styles « core », il est assez facile d’être séduit par cet album.

La production est très correcte. Ni trop propre –ça ne collerait pas au style-, ni brouillonne, ce qui gâcherait le travail d’arrangement. La guitare rythmique garde un bon gros son, qui laisse malgré tout distinguer les riffs. La guitare « lead » distille quelques arpèges, ambiances, légers solos, mais qui restent en arrière – on fait pas du progressif, quand même !
Bref, un mixage approprié, réalisé intelligemment. La pochette laisse à penser que le groupe n’a pas bénéficié de beaucoup de moyens, mais le résultat est meilleur que certaines grosses prod. Excellent travail, donc.

Une découverte très agréable, un groupe à suivre.


Note Générale : 7,5 / 10
Production : 4 / 6 - Cover : 3 / 6 - Composition : 5 / 6


Site officiel du groupe
Page Myspace du groupe

Partager cet article

Repost 0

commentaires